J’ai eu l’occasion de rencontrer Ibrahim Khalil Hamzaoui à plusieurs reprises, j’ai réalisé une interview d’Ibrahim le chercheur, pour le suivre de ce qui était un rêve et qui est devenu possible grâce à la générosité du public et des entreprises et associations, notamment le CNRS, L’IRCICA (Institut de recherche sur les composants logiciels et matériels pour l’information et la communication avancée de Lille) et CRIStAL le Centre de Recherche en Informatique, Signal et Automatique de Lille ou le chercheur réalisera ses analyses qui peuvent prendre quelques mois, XEE et l’APF (Association des Paralysées de France) et aussi Ulule, le site de financement participatif. Un défi exactement de 3006 kilomètres  qui a eu lieu de 2 mai au 3 juin 2016.

Pourquoi un Tour de France en Fauteuil roulant électrique ?

le Quadrix, le Fauteuil Tout terrain, a était aménagé pour Ibrahim pour qu’il puisse réaliser non seulement son Tour de France à raison d’environ 100 km par jour, un fauteuil avec des capteurs et connecté grâce à internet et le réseau mobile qui envoie des mesures régulières grâce à un boitier qui était situé derrière le fauteuil conçu par la Start-up XEE, des mesures qui vont lui servir et qui faudra analyser dans le cadre de sa thèse sur l’optimisation de la consommation énergétique des smartphones et des tablettes.

Ibrahim me racontait lors d’un repas mensuel avec des amis de la FEDEEH à Paris le 30 mai dernier et aussi à  la dernière étape Valenciennes et Lille avant le départ ou je l’ai accompagné, que cela n’a pas était facile, c’est certes un exploit physique et mental au vu de son handicap, mais c’est un défi qu’il a pris plaisir à relever en prenant du plaisir avec son fauteuil Tout terrain en faisant parfois un bout de chemin accompagné avec des étudiants ou des inconnus rencontraient au long de son parcours parfois semait d’embûches car la météo était pas toujours en sa faveur surtout la dernière semaine, de la pluie, de la boue à cause des inondations, quelques soucis techniques. il a fait preuve d’une force mental à toute épreuve grâce au soutien de son accompagnateur, un ami d’enfant venu du Maroc.

Un parcours riche par les rencontres qu’il a pu faire lors de la sensibilisation dans les différentes universités ou il donnait une conférence et il racontait pourquoi ce projet qui pouvait paraître fou car c’est une personne en situation de handicap, mais il souhaitait montrer que faire des études supérieures était possible et que faire du sport était possible grâce à l’écoute de son corps et un suivi par une équipe.

Comment se passait une étape de son Tour de France ?

Ayant suivi lors de la dernière étape entre Valenciennes et Lille, Ibrahim, je vous livre quelques secrets qui on fait que son défi était rendu possible. Une étape qui se déroulait le plus possible sur les pistes cyclables avec un système de klaxon qui permettait de communiquer avec le véhicule d’accompagnement soit pour lui indiquer les directions qu’il devait prendre et bien entendu pour le protéger en cas de nécessité car il n’y avait pas toujours de pistes cyclables parfois il devait prendre des chemins de terres d’où l’utilité d’un équipement tout terrain et d’une combinaison étanche et imperméable. Il traversait parfois les routes nationales avec des travaux et des voitures ou camions qui roulaient vite.

Quelques photos de son Tour de France et de son Fauteuil connecté

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Pin It on Pinterest

Share This